Rechercher

Comment faire face à ses crises d'anxiété ?

Dernière mise à jour : 4 mars



J'ai testé d'innombrables techniques. J'ai lu de nombreux livres d'auto assistance et j'ai consulté un psychologue. Cela m'a donné quelques outils, mais mes crises étaient trop récurrentes et profondes pour que je puisse les gérer.


Ce n'est que lorsque j'ai commencé à méditer avec l'aide d'un guide professionnel que j'ai trouvé un moyen de faire face.


La méditation m'a aidé à regarder en moi et à voir les situations qui déclenchaient mes crises d'anxiété. Ce processus m’a permis d’identifier les causes profondes de mon anxiété. Dans mon cas, j'ai réalisé que j'avais un niveau d'exigence extrêmement élevé . Je devais être la meilleure dans chaque situation, sinon je ressentais de la honte et de la culpabilité.


La méditation m'a fourni une méthode pour "laisser aller" ou "jeter" l'anxiété au moment où elle me frappait.



Cette anxiété était comme un programme automatique dans mon esprit, un programme auquel j'avais jusqu'alors toujours résisté et que j'avais combattu par tous les moyens possibles. Mais j'ai fini par comprendre que je devais changer mon approche.


Ainsi, au lieu de qualifier mes crises d'anxiété de "mauvais", ce qui était une forme de déni, j'ai commencé à les laisser se manifester sans filtre.

La méditation m'a fourni une méthode pour "laisser aller" ou "jeter" l'anxiété au moment où elle me frappait. Et grâce à cette méthode de méditation, j'ai également appris à évacuer l'anxiété que j'avais accumulée et refoulée tout au long de ma vie.



J'ai développé une approche "je m’en fous"


J'ai décidé de faire un grand changement en permettant complètement à mes sentiments anxieux de se manifester. Petit à petit, j'ai développé une approche "je m’en fous". Pourquoi continuer à avoir peur de mes crises d'anxiété, lorsque j’avais maintenant un moyen de les gérer ?


Bien sûr, cela n'a pas toujours été facile. J'ai eu de nombreuses crises, mais étonnamment, elles étaient moins aiguës et plus courtes. J'avais l'impression qu'elles étaient évacuées de mon esprit, comme quelque chose qui passait. Après cela, je me sentais toujours plus légère, plus claire, comme recensée, à l'intérieur.


Ma vie est devenue joyeuse.



La pratique de la méditation et le lâcher-prise sur mon anxiété ont élargi mon esprit. J'ai commencé à me sentir libre et légère à l'intérieur. Je pouvais être plus honnête avec moi-même et avec les autres. J'ai développé une saine distance par rapport à moi-même, en cessant de me prendre trop au sérieux. Maintenant, je peux plus facilement admettre mes limites et mes faiblesses. Je n'ai plus besoin d'être parfaite. Je n'ai plus besoin d'être forte. Il m'est devenu plus facile d'apprendre de nouvelles choses. Ma vie est devenue joyeuse.

Alors oui. Il est possible de vivre une vie qui n'est pas contrôlée par votre anxiété.


Sophie.


Tous les mois, Méditation Sologne vous partage des témoignages de personnes qui ont testé la méthode méditation enseignée dans notre centre.


63 vues2 commentaires

Posts récents

Voir tout

Méditation Sologne